Mes activités sociales sont de même importance que mon exercice professionnel, en engagement comme en partage de temps. Leur bénévolat en distingue la place et parfois le souci.

  • Du secourisme (deux ans) à l’accompagnement de personnes en fin de vie (cinq ans), en passant par l’enseignement du iaïdô (vingt ans).
  • Des séminaires de Communication NonViolente©, des ateliers de sophrologie, des conférences de pratiques phénoménologiques…
  • Des responsabilités associatives : président, vice-président, membre de commission.
  • Et toujours : le conseil professionnel, cette part de métier mise au service des amis.

Pour-quoi ? L’enthousiasme des rencontres ; une volonté d’agir sur l’existant ici et maintenant, sans jamais finir d’explorer la différence irréductible du besoin critique et du désir de changement ; l’effet formateur aussi.

  • Voir article :  Cohérence de coach
image_print